Lien vers lechinois.com


 

 

 

Mission

Québec - Chine 2002
Mme Lucie Papineau, la ministre déléguée à l'Industrie et au Commerce du Québec en mission en ChIne

(16 novembre 2002)

Selon une dépêche de la Presse canadienne en 2001, pour la Chine, on parle d'exportations québécoises de 704,3 millions et d'importations de 2,7 milliards. Le potentiel est énorme, surtout depuis l'accession de ce pays à l'Organisation mondiale du commerce, en décembre 2001. «La Chine va prendre de plus en plus de poids dans l'économie mondiale, a affirmé Mme Papineau. Il faut être là tout de suite, c'est le temps ou jamais de saisir l'occasion et d'aller vérifier toutes les opportunités que nous avons.»

La Chine a notamment des besoins importants dans le domaine des infrastructures et de la construction. Le bois d'œuvre, notamment, est en forte demande. «On s'attend à ce qu'en 2010, la consommation chinoise de bois d'œuvre atteigne 240 millions de mètres carrés, a déclaré la ministre. Avec la crise actuelle du bois d'œuvre, ça pourrait aider nos entreprises à diversifier leurs exportations.» 

Alors qu'il était premier ministre du Québec, Lucien Bouchard a effectué deux missions commerciales en Chine, en 1997 et en 2001. Mme Papineau a soutenu que, depuis 1997, le gouvernement québécois avait aidé 350 entreprises à accéder au marché chinois, ce qui aurait entraîné la création de 4800 emplois au Québec. 


La ministre Lucie Papineau dirigera une mission économique en Europe et en Asie

Québec, le 15 novembre 2002 - Du 17 au 29 novembre prochains, Mme Lucie Papineau, ministre déléguée à l'Industrie et au Commerce, dirigera une mission économique en Europe et en Asie. Plus de 30 entreprises québécoises accompagneront la ministre en Pologne et en Allemagne, et une trentaine d'autres entreprises et institutions se rendront en Chine.

Cette mission a pour buts de soutenir les entreprises québécoises dans leurs projets d'exportation, de faire la promotion de leurs compétences et de leurs produits et de susciter de nouvelles occasions d'affaires à l'étranger. La ministre profitera de sa présence en terre européenne et en Asie pour aider les entreprises du Québec à développer des contacts avec des partenaires locaux. De plus, Mme Papineau rencontrera des décideurs clés afin de faire la promotion du savoir-faire québécois dans des secteurs d'excellence.

Pologne et Allemagne

La ministre amorcera sa visite en Europe par un passage à Varsovie, capitale de la Pologne où il est prévu qu'elle rencontre certains membres du gouvernement. Par ailleurs, un séminaire sur le secteur de l'environnement en Pologne sera au programme pour les gens d'affaires québécois. En effet, les secteurs visés par la portion polonaise de la mission sont l'environnement et l'énergie renouvelable. Plusieurs entreprises assisteront aussi à la Foire Poleko 2002, à Poznan.

Mme Papineau et la délégation s'arrêteront ensuite en Allemagne, où, en plus de la visite de quelques usines d'importance (dont celle de Bombardier), des rencontres sont prévues avec le ministre de l'Économie et du Travail de l'État de la Saxe, M. Martin Gillio, ainsi qu'avec des experts de son ministère, afin de discuter notamment de la possibilité pour les entreprises québécoises et saxonnes de faire des affaires ensemble. Une table ronde sur l'industrie de l'aluminium, ainsi qu'une visite à la foire MEDICA, de Düsseldorf, sont également au programme. Notons d'ailleurs que dix-sept entreprises québécoises participeront à cette foire. Les activités qui auront lieu en Allemagne viseront les secteurs de la construction, des métaux légers, du génie-conseil, du matériel de transport, de l'énergie et des équipements biomédicaux.

" Les liens que le Québec a su tisser avec l'Allemagne en font notre deuxième partenaire économique au monde, tout de suite après les États-Unis. Ces relations représentent maintenant, non seulement des possibilités d'affaires exceptionnelles pour nos entreprises, mais deviennent également un tremplin vers les pays voisins, comme la Pologne, qui adhéreront à l'Union Européenne en 2004 ", a déclaré Mme Papineau.

Chine

C'est en Chine que prendra fin cette mission économique à laquelle se joindront des représentants d'institutions d'enseignement. Séminaires, conférences et discussions sont prévus à l'horaire.

Chinois et Québécois en profiteront pour présenter leur marché respectif et discuter des possibilités qu'offrent les secteurs représentés, soit principalement l'environnement, le transport, les technologies de l'information et la construction.

La visite d'une foire sur les technologies de l'information et d'un salon sur l'industrie de la construction compte d'ailleurs parmi les activités de ce séjour en Chine. Aussi, un regroupement d'entreprises québécoises de la construction profitera de cette mission pour inaugurer un bureau de promotion et de vente des matériaux québécois de la construction.

Le volet éducation de la mission en Chine permettra aux institutions québécoises de faire valoir leurs expertises en matière de formation, surtout dans les secteurs de l'agroalimentaire et de la gestion. En effet, l'entrée de la Chine dans l'OMC et son intégration rapide dans l'économie mondiale ont des conséquences directes sur sa situation concurrentielle et les besoins en formation dans ces secteurs sont énormes.

" Les exportations québécoises vers la Chine et la vente de services éducatifs progressent continuellement depuis plusieurs années. Notre présence sur le territoire est indispensable pour que nos entreprises et institutions puissent profiter des relations privilégiées que nous entretenons déjà avec les organismes gouvernementaux et les milieux d'affaires chinois. Ces relations ont pu être établies grâce aux nombreuses missions que le Québec a réalisées et accueillies avec succès au cours des dernières années ", a souligné la ministre déléguée à l'Industrie et au Commerce.

La Pologne, l'Allemagne et la Chine sont des marchés fort prometteurs pour les entreprises québécoises. Cette mission Europe-Asie contribuera à la promotion du savoir-faire québécois sur des marchés au potentiel économique important et avec lesquels nos échanges commerciaux sont en progression.

Source: Centre de presse du MIC



Mission commerciale en Europe et en Asie : un franc succès

Québec, le 2 décembre 2002 - Au terme d'une mission commerciale qu'elle a dirigée en Europe et en Asie du 17 au 29 novembre dernier, la ministre déléguée à l'Industrie et au Commerce, Mme Lucie Papineau, s'est dite extrêmement satisfaite des résultats obtenus par les entreprises et institutions québécoises qui désirent développer ou consolider leur marché sur ces territoires.

"Tant en Pologne qu'en Allemagne et qu'en Chine, la mission nous a permis de faire valoir les compétences, le savoir-faire et la qualité des produits des entreprises et des institutions québécoises qui nous accompagnaient. Nul doute que les contacts que nous avons établis renforceront nos échanges commerciaux à moyen terme ", a dit la ministre.


Chine

En Chine, la quarantaine de représentants d'entreprises et d'institutions d'enseignement a réalisé des gains importants grâce à la signature de contrats fermes mais aussi de très nombreuses lettres d'intention et d'ententes prometteuses pour le Québec. Comme l'a rappelé Mme Papineau : " La Chine se présente à nous avec des pratiques d'affaires et un contexte culturel bien différents, qui nous forcent à adapter notre stratégie de développement et à assurer une présence répétée sur le territoire. Nous ne pouvons donc que nous réjouir de rentrer au Québec avec une telle moisson d'ententes qui constitue un grand pas pour les organisations qui ont participé à cette mission. "

Avec l'appui de la ministre, les entreprises et les maisons d'enseignement ont pu rencontrer des personnes clés, notamment des représentants de sociétés d'État et de ministères chinois, une percée importante pour l'avancement des projets qu'ils comptent mettre en œuvre avec les entreprises et les organisations locales. La ministre a aussi profité de ces rencontres pour appuyer les initiatives d'investissements au Québec.

À Beijing, Mme Papineau s'est entretenue avec des représentants du ministère du Commerce extérieur et de la Coopération (MOFTEC), de même qu'avec des porte-parole du gouvernement du Heilongjiang, avec qui elle a signé un compte rendu de rencontres afin de favoriser la collaboration avec cette province du nord de la Chine, qui présente de nombreux points de convergence avec le Québec. Mme Papineau a eu un entretien avec le vice-gouverneur de cette province, qui souhaite bénéficier de l'expertise québécoise dans la réalisation d'un vaste projet de station de sports d'hiver.

Shanghai fut également le théâtre de rencontres profitables pour le développement de nos relations avec la Chine, entre autres avec les représentants du Shanghai Municipal Economic Relation Trade. La ministre s'est par ailleurs dite ravie et enthousiaste à la suite de son entretien avec les autorités responsables du China Worldbest Group. Cette importante société d'État chinoise multiplie les investissements dans de nombreux secteurs d'activité, dont le textile, l'habitation et les technologies de l'information et des communications. Elle a d'ailleurs réalisé le tout premier investissement du gouvernement chinois au Québec en injectant 45 millions de dollars dans une usine de teinture et de tricot à Drummondville, où des discussions sont en cours en vue d'autres investissements.

La ministre a également présidé plusieurs événements officiels, tel que l'inauguration de la bibliothèque Drummondville au Centre d'études québécoises de Shanghai. Ce centre, situé dans l'enceinte du Shanghai International Studies University (SISU), abritera une collection de plus de 1 400 ouvrages québécois. La ministre a aussi procédé à l'ouverture officielle du Centre de promotion et de vente des matériaux québécois de la construction, une vitrine permanente qui favorisera la distribution des matériaux et des accessoires de construction québécois dans la province de Shanghai et dans toute la Chine.

Par ailleurs, à la suite de démarches entreprises par la ministre, la Société d'habitation du Québec a pu clôturé sa mission commerciale en Chine par la signature d'une lettre d'intention dans le domaine de la construction et de l'habitation avec le ministère de la Construction de la République populaire de Chine. Elle prévoit notamment des échanges techniques et scientifiques concernant l'efficacité énergétique des systèmes de construction produits par nos fabricants québécois, leur compétitivité sur le marché chinois, les possibilités de transferts technologiques et la formation de la main-d'œuvre locale pour aboutir à la réalisation de projets concrets de construction domiciliaire en Chine.

" Les résultats de cette mission économique démontrent une fois de plus à quel point il est important d'accompagner les entreprises et les organismes québécois dans leurs démarches de développement de marchés. Nous devons poursuivre nos efforts afin que l'expertise et le savoir-faire québécois débordent de nos frontières, que nos entreprises puissent conquérir de nouveaux marchés et, bien entendu, qu'elles créent chez nous des emplois de qualité qui contribuent à augmenter notre richesse collective ", a conclu la ministre.

Source: Centre de presse du MIC

Liste des entreprises participantes pour la mission en Chine

ACME PRODUITS D'INGENIERIE LTEE (énergie et environnement)
ADEX SYSTEM INC. (construction)
BIOMAX INC. (environnement)
GROUPE CHAGNON INTERNATIONAL (environnement)
BRAGGS PHOTONICS (TIC)
CHINA-MATCH (TIGERDEV) (projet spécial)
CORPORATION VOICE AGE (TIC)
DESSAU SOPRIN (génie conseil)
FELIX HUARD INC. (construction)
HYDRO-QUEBEC / MEIYA (énergie)
LES PLANCHERS MERCIER INC. (construction)
MACHINES A PLANCHER HUSKY (construction)
MACLEAN POWER SYSTEMS (construction)
MINACOM LABS (TIC)
NOVABRICK INTERNATIONAL INC. (construction)
NSI GLOBAL INC. (TIC)
QWEB (construction)
RADICAL HORIZON (TIC)
REVETEMENT POLYVAL (construction)
SNC LAVALIN (génie conseil)
SOCIETE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE DE DRUMMONDVILLE (projet spécial)
SOCIETE DE PROMOTION ECONOMIQUE DE RIMOUSKI (projet spécial)
SOCIETE D'HABITATION DU QUEBEC (construction)
SR TELECOM INC. (TIC)


suitebleue.gif (67 octets) Retour à la rubrique "Affaires"


Première édition le 20 novembre 2002
Modifiée le 04 juin 2015