Lien vers lechinois.com



 
 
Des suggestions de volumesaractères chinois

L'Union de l'encre et du pinceau
de Feng Xiao-Min
Où le trouver? > Calligraphie

Présentation de l'éditeur

Rencontre inédite et somptueuse entre un grand artiste et un grand texte, L'Union de l'encre et du pinceau invite à la méditation et au voyage. Traité de peinture et de calligraphie chinoises du XVIIIe siècle, les Réflexions sur la peinture du Moine Concombre Sauvage de Shitao est avant tout une réflexion philosophique taoïste, profonde et synthétique, sur l'action du peintre. Feng Xiao-Min donne ici une traduction personnelle de cette oeuvre fondamentale qu'il a choisit comme support d'expression de son art, réinterprétant la communion universelle de l'homme et de la nature qui l'entoure.

L'auteur vu par l'éditeur

Né en 1959 à Shanghai, FENG XIAO-MIN se passionne dès son plus jeune âge pour l'art, et tout particulièrement pour la calligraphie et la peinture. Après des études artistiques à l'Académie des Beaux-arts et à l'Ecole nationale supérieure des arts en Chine, il intègre l'Académie des Beaux-arts Haimo de la Fédération nationale des artistes de Chine, section de Shanghai.
Il devient membre de la commission d'études contemporaines de calligraphie et de peinture. En 1988, il s'installe en France, et entre à l'Ecole nationale supérieure des beaux-arts de Paris. Depuis 1997, à la demande du professeur A. Pincas, il donne des cours de calligraphie et de technique à l'Ecole nationale supérieure des beaux-arts de Paris, en tant que professeur invité.





L'art chinois de l'écriture
de BILLETER Jean-François

Où le trouver? > Calligraphie

Amazon.fr

Il y a quelque chose qui fascine et nous échappe en même temps dans l'écriture chinoise. C'est justement ce que Jean-François Billeter, professeur d'études chinoises à la faculté de Genève, s'est attaché à dépeindre et analyser dans cet impressionnant monument consacré au genre. Premier principe de ce pédagogue hors pair : des idées simples pour parler d'une pratique. C'est-à-dire qu'il n'aborde pas l'étude par des œuvres, des commentaires ou une histoire mais par l'observation d'une pratique, d'une écriture "en train de se faire". Second principe : une recherche constante de l'intelligible. Suivent l'agencement des caractères, la manœuvre du pinceau, l'expressivité du geste... Voilà qui pourrait suffire à une approche de la calligraphie chinoise. Mais Jean-François Billeter ajoute tout ce que cet art révèle et donne à voir de celui qui pratique cette écriture, quelque chose qui participe de l'accomplissement ou du perfectionnement de soi, créant les conditions d'une manifestation à la fois spontanée et maîtrisée des mouvements les plus secrets... Et comme pour mieux "faire passer" une attirance presque irrésistible, l'auteur ajoute à son discours force illustrations : de pleines pages d'exercices calligraphiques mais aussi des reproductions d'une Annonciation de Léonard de Vinci, du Chariot de Giacometti, de planches de Picasso, d'une huile de Dufy... des œuvres qui participent d'une même universalité de l'écriture. -- Céline Darner

Alapage.com

Pour les Chinois, la calligraphie est depuis deux millénaires l'un des beaux-arts. Dans son principe, cette forme d'expression consiste à faire prendre vie à l'écriture et à exprimer à travers elle une manière d'être personnelle, une sensibilité, des émotions. Elle s'apparente à la musique : le pinceau est instrument, et l'artiste s'en sert pour donner vie à une composition musicale et l'interpréter. Après avoir présenté la structure de l'écriture chinoise et ses exigences esthétiques, l'auteur décrit les phases de l'apprentissage, examine les facultés qu'un tel art exige et les expériences subjectives expérimentées par le calligraphe à mesure qu'il progresse dans son art. Cet ouvrage est la réédition en version brochée d'un ouvrage publié en 1989.

 

 

L'ABCdaire de la calligraphie chinoise
de MEDIAVILLA Claude

Où le trouver? > Calligraphie

Alapage.com

En chinois, calligraphie se dit Shufa, de Shu : écrire et Fa manière de faire ou art de faire. L’expression peut donc être traduite par “l’art d’écrire” ou “l’art de réaliser le tracé”. Au travers de trois thématiques : outils et matériaux de la calligraphie, histoire des styles et des personnages et enfin philosophie et sens de la calligraphie, l’auteur retrace l’histoire d’un des plus anciens art de la Chine. Dans cet ABCdaire, on partira à la rencontre de Cang Jie, l’inventeur mythique de l’écriture dont les deux paires d’yeux lui confèrent le don de double vue.


 


suitebleue.gif (67 octets) Calligraphie 02

suitebleue.gif (67 octets) Retour à la page des caractères



Modifiée le 11 décembre 2015