Lien vers lechinois.com



Les caractères chinois
sont-ils des pictogrammes
ou des idéogrammes?

 

Avant d'entreprendre l'étude de la langue chinoise la plupart des gens croient que les caractères chinois sont des pictographes 象形字 xiàngxíngzì, des images représentant des objets. Cette idée n'est pas complètement fausse car il existe bien environ 200 caractères de ce type. Les exemples les plus anciens de caractères que l'on retrouve gravés sur des os d'animaux et des carapaces de tortues et  étaient pictographiques. De la même manière, la croyance à l'effet que les caractères représentent une idée simple est aussi répandue. Il existe aussi certains caractères de ce type, ce sont les idéographes 指事字 zhǐshìzì.

On retrace l'origine de l'étymologie traditionnelle chez 许慎 Xǔ Shèn, auteur du 说文解字 Shuōwénjiězì (Une analyse et une explication des caractères) le premier dictionnaire des caractères chinois aux environs de l'an 100 (58-147).  许慎 Xǔ Shèn a regroupé les caractères en six catégories liùshū.

1.  Les 象形 xiàngxíng pictographes ou pictogrammes.

2.  Les 指事 zhǐshì indicatifs, idéographes ou idéogrammes.

3.  Les 会意 huìyì associatfs, agrégats logiques ou idéogrammes composés.

4. Les 形声 xíngshēng pictophonétiques, phonogrammes, formes-sons ou caractères sémantiques phonétiques composés d'un élément sémantique et d'un élément phonétique.

5. Les 转注 zhuǎnzhù notatifs, transférés ou à signification étendue dont la nouvelle forme écrite représente la prononciation modifiée.

6. Les 假借 jiǎjiè empruntés, emprunts phonétiques, homophones, quasi homophones, phonogrames n'ayant pas de lien avec le sens du nouveau mot ainsi représenté.

Des 9353 caractères du 说文解字 Shuōwénjiězì environ 4% étaient des pictographes 象形 xiàngxíng; 1% des idéographes 指事 zhǐshì; 13% des associatifs 会意 huìyì; 80% des pictophonétiques 形声 xíngshēng; 2% des autres caractères seraient des notatifs 转注 zhuǎnzhù et des empruntés 假借 jiǎjiè.

Bien qu'intéressante à titre d'initiation, il ne faut cependant pas oublier que cette typologie date d'environ 2000 ans et que l'évolution des caractères s'est poursuivie jusqu'à nos jours. Il faut donc constater que la plupart des caractères modernes ne peuvent s'expliquer à partir de cette typologie présentée par 许慎 Xǔ Shèn dans l'introduction du    说文解字 Shuōwénjiězì.

Michel Parent, 3 janvier 2001

Revisé le 27 janvier 2002

Si les caractères chinois n'apparaissent pas correctement cliquez Ici pour la version graphique:
suitebleue.gif (67 octets) Version graphique

Vous pouvez accéder à une étude plus approfondie intitulée " Les six modes de formation des caractères chinois" par Patrick Mansier" en consultant notre rubrique:
suitebleue.gif (67 octets) Chroniques


 


suitebleue.gif (67 octets) Retour à la page des caractères

 


*** Volume ***

Où le trouver?

Boutique du chinois


Première édition 10 juillet 1999
Modifiée le 26 février 2016