«Femmes au Mahjong»
«Beijing 2008» -

«Beijing 2008» - «Femmes au Mahjong» Quatre femmes jouent au mahjong

Voici une peinture à l'huile d’un artiste chinois Liu Yi abordant l'économie mondiale en 2006, alors que tout le monde anticipaient les Jeux olympiques de Beijing pour 2008. L'artiste a déjà affiché ses propres commentaires et les significations de sa peinture dans de nombreux forums. C’est devenu un sujet très populaire tant dans les communautés chinoises d’outre-mer qu’en Chine. Tommy Peters






Liu Yi, un artiste basé à Toronto, exploite à fond, la sensualité féminine dans une équation de puissance entre les États-Unis, la Russie, la Chine, le Japon et Taiwan, où les filles par analogie avec les nations houe au mah-jong, tout en exprimant des niveaux de modestie qui représentent leurs positions respectives.

La jeune fille tatouée portant des tresses, c'est la Chine et à sa gauche c’est un Japon nu en pleine concentration. Les États-Unis sont représentés par la femme de race blanche vêtue de lingerie. Elle regarde à sa gauche une femme relativement jeune de Taiwan qui est apparemment hors du jeu, mais elle a ses côté un panier de fruits avec un couteau. La Russie se prosterne en insouciance, en engageant une procédure à partir de son point de vue.

Le Japon nu contraste avec une Chine engageante qui est partiellement couverte sous de la taille, indiquant des options contingentes que les autres doivent deviner. En mode vulgaire, la Russie expose sa lingerie aux États-Unis tout en atteignant à la Chine qui triche avec des tuiles cachées à sa droite, alors que la Russie détourne l'attention délibérément avec sa pose, soulignant ainsi son inimitié envers les tractations des États-Unis et subreptice avec la Chine qui tout en trichant, ignore son ancêtre, qui dans le portrait avec dédain a les yeux fixés sur elle. Liu Yi s'attaque à la mère patrie. Comme un affront à la Chine, son message est de Taiwan, qui est relativement couverte et prête à offrir des fruits au gagnant tout en cherchant une intervention des États-Unis si la situation le justifie, bien que le couteau caché rappelle sa puissance militaire.

«Beijing Mahjong 2008» était prélude de Liu Yi pour le Jeux olympiques de Beijing et tant les conservateurs professionnels que les amateurs ont offert au fil des ans des dissertations sur sa pièce maîtresse de même que sur ses commentaires et d'autres perspectives.