Lien vers lechinois.com


 

 

 

Mission Québec - Chine 2001

Beijing

Chine - 33 signatures entre des partenaires québécois et chinois pour une valeur de 1,35 milliard $ à Beijing

Beijing, Chine, le mardi 13 février 2001 - Au terme de la séance de signature des contrats commerciaux entre des entreprises canadiennes et chinoises, le premier ministre du Québec, M. Lucien Bouchard, constate avec joie que, une fois de plus, le dynamisme des entreprises québécoises se manifeste au plan international.

La valeur totale des 19 contrats, protocoles d’entente et lettres d’intention entre 13 entreprises du Québec et leurs partenaires chinois est de 1,35 milliard de dollars, se répartissant ainsi : 100 millions de dollars en contrats; 363 millions de dollars en protocoles d’entente et 887 millions de dollars en lettres d’intention. Les ententes et contrats ont été signés dans les secteurs de l’environnement, du transport, de l’agroalimentaire, des technologies de l’information et de la construction.

Au total, cela représente près de 26 % de la valeur des signatures de toutes les entreprises participant à la mission d’Équipe Canada.

Notons par ailleurs que, parmi les entreprises québécoises signataires, plus de la moitié avait participé à la Mission Québec-Chine de novembre 1997.

De plus, la société Nortel Networks a signé cinq contrats pour une valeur de 544 millions de dollars, dont les retombées au Québec s’ajouteront à celles déjà comptabilisées ci-haut.

Depuis 1990, les exportations du Québec vers la Chine ont plus que doublé, de sorte que la Chine, en 1999, est passée du 20e au 12e rang des pays clients du Québec. Plus de 250 entreprises québécoises exportent en Chine.

« La signature de ces contrats et ententes est le résultat d’efforts constants et soutenus déployés par les entreprises du Québec sur le marché de la Chine », a indiqué le premier ministre.

Ententes institutionnelles
Déjà fort actives sur la scène internationale, les universités québécoises ont conclu, toujours à Beijing, 14 nouvelles ententes de coopération avec des universités chinoises.

L’Université Laval a convenu, d’une part, d’une entente de coopération incluant la mise en place d’un programme de formation à distance de maîtrise avec l’Académie des sciences de l’agriculture de Chine et, d’autre part, d’une entente de coopération avec l’Université Jilin. L’Université Concordia a, de son côté, signé six ententes de coopération avec l’Institut de recherche industrielle sur les pâtes et papiers, l’Université de Hunan, l’Académie du film de Beijing, l’Académie de l’opéra traditionnel chinois, l’Université normale de la Capitale et le Collège Concorde sino-canadien de Beijing. Ces ententes prévoient notamment des échanges d’étudiants, de professeurs et de chercheurs ainsi que des projets conjoints de formation et de recherche.

Par ailleurs, la Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec (CREPUQ) a conclu six ententes d’échanges d’étudiants avec l’Université normale de la Capitale, l’Université des études internationales de Beijing, l’Institut des langues étrangères nº 2, l’Université des langues étrangères de Dalian, l’Université Henan et l’Université Kaifeng.

Le premier ministre s’est dit satisfait de cette première partie de la mission, au cours de laquelle il a notamment inauguré la bibliothèque du Centre d’études québécoises de l’Université des études internationales de Beijing. Cet événement a permis de souligner de façon tangible vingt ans de coopération entre la Chine et le Québec dans le domaine de l’éducation.

- 30 -

Source :
Christiane Miville-Deschênes, attachée de presse
Cabinet du premier ministre
 


suitebleue.gif (67 octets) Retour à la rubrique "Affaires"


Première édition le 7 novembre 2004
Modifiée le 04 juin 2015