Lien vers lechinois.com



 

 

 

 
Des suggestions de volumes
sur la calligraphie et l'écriture
les caractères chinois


Calligraphie chinoise : initiation
de POLASTRON Lucien

Où le trouver? > Calligraphie

Source: Amazon.fr

Calligraphie chinoise

Du papier chinois, une bouteille d'encre de Chine, un pinceau en poil de chèvre présentés sur un joli carton ondulé rouge vif, la tentation est grande de faire glisser son pinceau sur les feuilles ivoire sans attendre. Ce serait pourtant fort dommage de sauter l'étape de l'initiation, alors qu'un manuel explique clairement les bases de la calligraphie chinoise et la façon de tracer ses 19 traits fondamentaux. --Armelle Godeluck, ©Lire--

SDM

Cette nouvelle collection pour les adultes est consacrée à l'apprentissage et au perfectionnement de la calligraphie. Le deuxième volume de la série porte sur la calligraphie chinoise, enseignée en termes simples et de façon très progressive, avec des explications claires et des exercices faciles. L'ouvrage est décomposé en une vingtaine de leçons, dont un chapitre sur le matériel. Les exemples sont de maître Ouyang Jiaojia, calligraphe et peintre. -- Services Documentaires Multimédia


Et le souffle devient signe : Ma quête
du vrai et du beau par la calligraphie
de CHENG François

Où le trouver? > Calligraphie

Quatrième de couverture

La calligraphie est la clé de vaine de l'oeuvre exceptionnelle de François Cheng, poète et romancier (prix Femina 1998). La révélation de ces créations d'encre, jusqu'à présent entièrement inédites, constitue un événement littéraire et artistique. Magistralement commentées par l'auteur à la manière d'un chemin intérieur, elles forment un trait d'union entre la plume et le pinceau, la Chine et l'Occident. François Cheng s'affirme ainsi comme l'un des rares artistes capables, à l'exemple d'Henri Michaux, d'être reconnu dans plusieurs disciplines à la fois il fait de sa vie une oeuvre totale.






Mon père ne m'a pas légué des meubles ou des bijoux, mais des bâtons d'encre. Depuis trois ou quatre générations, ces bâtons sont un trésor de famille plus précieux que l'or. La jubilation ne vient pas de la virtuosité, mais de la pratique quotidienne de cette discipline devenue une prière intérieure. Tous les matins, je calligraphie, pour me calmer, pour chasser les restes de cauchemars et entrer dans le rythme de la vie. Je travaille dans la solitude, avec une frayeur sacrée. En ce sens, on peut parler de quête spirituelle.

Chaque jour, il faut repartir de la feuille blanche, retourner sous terre, plonger en soi. Je prends cette discipline comme une ascèse et un bonheur. Aujourd'hui, je me sens en paix, car cet album que j'achève dans la douceur de l'été, à l'entrée de l'année du serpent, reflète l'état actuel de mon être. Révélées pour la première fois, l'ensemble de ces oeuvres, fruits de si longues maturations, sont une invite à partager la saveur de l' instant lorsque le vrai et le beau ont consenti à laisser leurs fugaces et indélébiles empreintes.

L'auteur vu par l'éditeur

François Cheng est né en 1929 dans la province de Shandong, non loin du yang Tsé et des brumez du Mont Lu. Il vit en France depuis 1949.
Universitaire, poète, calligraphe, traducteur en chinois de Baudelaire, Rimbaud, René Char, des surréalistes etc., auteur d'essais remarquable sur la poésie et l'art de la Chine, il a reçu en 1998 le prix Fémina pour son premier roman Le dit de Tianyi publié par Albin Michel et le prix André Malraux du livre d'art pour Shitao : la saveur du monde (Phébus).
Son oeuvre a été couronnée par le Grand prix de la Francophonie de l'Académie française. Il est le premier asiatique à être élu académicien.

 

L'Unique trait de pinceau
de VERDIER Fabienne, et al.
 

Où le trouver? > Calligraphie

Présentation de l'éditeur

Témoin vivant d’une discipline orientale millénaire, et artiste contemporaine occidentale au plein sens du terme, Fabienne Verdier maîtrise les techniques de la peinture et de la calligraphie chinoises, mais aussi l’esprit et la philosophie qui les sous-tendent, au point qu’elle peut se permettre d’en bouleverser les règles par des apports novateurs – en particulier par la dimension des formats et l’utilisation de la couleur.
Les créations qui composent ce livre sont des interprétations de poèmes anciens et d’idéogrammes exprimant des concepts philosophiques, ou des voyages dans l’univers minéral et végétal. Quant aux textes qui accompagnent les œuvres, ils expriment une profonde communion avec la nature.
L’art calligraphique se fonde en effet sur une adéquation parfaite entre l’âme de l’artiste et le « principe qui régit toute chose ». Il exige une implication totale du corps et de l’esprit. Après des heures de silence et de concentration, toute la difficulté réside dans le fait qu’une fois le geste amorcé, le sort du tableau est joué sans qu’il soit possible de revenir en arrière : « La règle se fonde sur l’Unique Trait de pinceau, qui est l’origine de toutes choses », écrivait au XVIIIe siècle Shitao, l’un des plus grands peintres chinois.

Quatrième de couverture

Durant les dix ans qu'elle passa en Chine, Fabienne Verdier fut formée à l'art du trait - mais aussi à l'ascèse et à la méditation taoïstes-par les plus grands mortes calligraphes. Cette transmission au plus haut niveau de la tradition picturale chinoise à une occidentale - et qui plus est, à une femme - constitue une expérience absolument unique: Fabienne Verdier est tout à la fois le témoin vivant d'une discipline orientale millénaire, et une artiste contemporaine occidentale eu plein sens du terme. Elle maîtrise non seulement les techniques de la peinture et de la calligraphie chinoises, mais aussi l'esprit et la philosophie qui les sous-tendent, au point qu'elle peut se permettre d'en bouleverser les règles par des apports totalement novateurs.

Les créations qui composent ce livre sont des interprétations de poèmes anciens et d'idéogrammes exprimant des concepts philosophiques, ou des voyages dans l'univers minéral et végétal. Les textes qui accompagnent les oeuvres, et dont ils sont la matrice, expriment une profonde communion avec la nature. L'art calligraphique se fonde en effet sur une adéquation parfaite entre l'âme de l'artiste et le "principe qui régit toute chose". II exige une implication totale du corps et de l'esprit. Après des heures de silence et de concentration, toute la difficulté réside dans le fait qu'une fois le geste amorcé, le sort du tableau est joué sans qu'il soit possible de revenir en arrière : "La règle se fonde sur l'Unique Trait de Pinceau, écrivait au XVIIIe siècle Shitao, l'un des plus grands peintres chinois. L'Unique Trait de Pinceau est l'origine de toutes choses, la racine de tous les phénomènes "

Les préfaces passionnantes de deux spécialistes de la pensée chinoise, Cyrille Javary et Jacques Dars, mettent en évidence la dimension spirituelle de cet art, et la façon très singulière par laquelle Fabienne Verdier excelle à la transmettre. L'Unique trait de pinceau est avant tout une invitation à retrouver une unité primordiale, et à porter un autre regard sur le monde sensible.


 


suitebleue.gif (67 octets) Calligraphie 03

suitebleue.gif (67 octets) Retour à la page des caractères
 


Modifiée le 11 décembre 2015