Lien vers lechinois.com


 


Chroniques  lechinois.com


Résumé de lecture de La  fièvre du qigong 
par
Robert Boudreault

Page 4 de 6
 

Le qigong mouvement religieux de masse.

Les 4 strates archéologiques du qigong :

1.      la plus profonde et archaïque est un substrat animiste, ex. gymnastique du qigong, danse des souffles,

2.      une forme implicite de messianisme et d’eschatologie millénariste : les Grands Maîtres, le renouveau collectif,

3.      le scientisme moderne : une nouvelle civilisation (scientifique) qui sauvera le monde,

4.      Nationalisme romantique : réaction à la forme occidentale de la science et de la modernité (p.223).

Le qigong cherche à réconcilier les visions opposées de la tradition et de la modernité qui se sont affrontées en Chine au long du xxe siècle. Ces perspectives ont en commun d’expliquer la « fièvre du qigong » comme phénomène post-Révolution culturelle, visant à combler un vide corporel émotif, imaginaire, social, culturel, moral ou spirituel laissé par la fin du maoïsme (p.224).

En 1989, ZHANG Honglin réfute l’existence du « qi externe », une sorte de suggestion psychologique aux caractéristiques de la culture nationale chinoise, et prône « un retour au qigong comme entraînement au contrôle de soi » (p.255). Vers 1990, les institutions de la médecine chinoise cessent définitivement d’être les locomotives du qigong comme durant les années 1950 et au tournant des années 1970-1980 (p.257).




Le 12 décembre 1990 est énoncée la politique officielle (similaire à celle de 1982) : Cinq principes pour le travail des sciences du corps humain :

1.       Ne pas critiquer,

2.       Ne pas faire de promotion,

3.       Ne pas polémiquer,

4.       Organiser des recherches scientifiques solides,

5.      Interdire et bannir radicalement tout usage des noms de qigong et de « fonctions exceptionnelles » dans les cas où ils ne font que masquer la superstition féodale et l’escroquerie (p.261).

Cette politique aura pour effet concret de museler les adversaires du qigong, alors que le monde du qigong continuera à se développer en toute impunité (p.261).

En 1992-1995, les écrivains du qigong deviennent eux-mêmes des maîtres de qigong (KE Yunlu, JI Yi) (p.264). Le 23 mars 1994, mort du général ZHANG Zhenhuan, grand protecteur du qigong. Le monde du qigong devient plus vulnérable (p.265).

L’incident de Xian : le 11 octobre 1994, la Fédération internationale de la science du qigong est dissoute, sur ordre du Ministère des Affaires civiles. Le président de cette Fédération est le ministre des sports WU Zhaozu (p.266). Puis la répudiation officielle des « fonctions exceptionnelles » vient le 26 mai 1996 par la voix de ZHOU Guangzhao, président de l’Académie chinoise des sciences (p.268).  WU Shaozu intervient publiquement le 6 septembre (1996) et le Conseil des Affaires d’État transmet une circulaire aux médias réaffirmant la politique des « Cinq principes de travail des sciences somatiques » promulguée en 1990 (p.294). Le monde du qigong peut préparer sa contre-attaque.

Les 6 arguments des partisans du Qigong (p.277-281) :

1.    L’argument moderniste. Le qigong est une science d’avant-garde, il est donc naturel que des scientifiques s’y opposent, tout comme on s’est opposé à Copernic, à Galilée, à Darwin, à Einstein.

2.   L’argument nationaliste. Le qigong est un joyau de la civilisation chinoise, riche d’une histoire de cinq mille ans. Attaquer le qigong, c’est attaquer le précieux legs de nos ancêtres et dévaloriser la culture chinoise.

3.   L’argument de la popularité. Si tant de personnes pratiquent le qigong et font des recherches à son sujet, il doit être véridique.

4.    L’argument ésotérique. Ce n’est pas tout le monde qui est capable d’accepter ou de voir des « fonctions exceptionnelles ».

5.  L’argument de la peur. Le qigong ouvre la porte à un pouvoir si révolutionnaire qu’il effraie certains groupes puissants qui sont prêts à tuer pour empêcher sa diffusion.

6.     L’argument des imitateurs. S’il y a tant de charlatans, c’est parce que les pouvoirs du qigong sont véritables, et que les gens sans scrupule veulent en profiter.

En résumé, les arguments avancés en faveur du qigong nous montrent que le monde du qigong s’imagine être un mouvement scientifique d’avant-garde qui possède une connaissance ésotérique, détient l’essence de la culture chinoise, jouit de l’appui des masses et des élites, et suscite la peur et la convoitise.
 

 
La naissance du qigong moderne page 1
L'évolution du qigong de 1954 à 1980  page 2
Les méthodes de qigong page 3
Le qigong mouvement religieux de masse   page 4
Consolidation des lignées de masse page 5
Le démantèlement du monde du qigong. page 6

Retour à la page des Chroniques


Que l’on s’intéresse à la performance sportive, à la tradition, à la simple conformité gestuelle, à la santé ou aux applications martiales, une stratégie pour acquérir une culture générale du taijiquan comporte un apprentissage de la forme, la maîtrise des principes régissant les gestes et le développement de l’harmonie du mouvement. Cette harmonie requiert une connaissance de la pensée chinoise et de la société qui a donné naissance à cet art martial. À l’heure de la mondialisation, il est pertinent que le taijiquan serve de fondement d’un contrat culturel, car par cette culture de soi on développe sa volonté, on cultive son esprit, on épanouit sa personne et la met au service de la société.

WUMING TAIJI, CONFUCIUS ET LAOZI, VOIE CULTURELLE par commandes postales.
       Wuning Taiji Robert Boudreault



Pour les commandes postales de mon récent livre:
WUMING TAIJI, CONFUCIUS ET LAOZI, VOIE CULTURELLE.
Libellez un chèque au nom de
Robert Boudreault:
Canada 27$CAD
ou un mandat postal:
U.S.A. 28 $CAD
France 35$CAD.
et postez à:

Robert Boudreault
867, rue des Ormes
Lévis  QC  G7A 4A7
Canada


Votre exemplaire vous sera posté dans les 10 jours de la réception de votre commande.



Dictionnaire du taijiquan
Robert Boudreault
Les Ateliers de taiji. 2007
3ème édition revue
et mise à jour
ISBN 2-9805604-0-5
      
>Agrandir

Que signifient les mots Tai, Ji et Quan ? Quels sont les origines et les caractéristiques de cet art martial chinois ? Quels bénéfices peut-on en retirer ?

Avec 70 rubriques, 2 annexes, 180 références et un index de plus de 200 entrées, le Dictionnaire de taijiquan vous renseigne sur les principaux aspects historique, technique, philosophique et culturel de cet art merveilleux.

Plus qu’une simple technique, le taijiquan est un art de l’esprit, l’esprit d’une tradition et la tradition d’une civilisation. Il est l’expression de l’harmonie de l’intérieur et de l’extérieur, de l’esprit et du corps, de Laozi et de Confucius.
 

Le Dictionnaire du taijiquan n'est plus disponible


Robert Boudreault enseigne depuis 1985, d’abord au Centre Psycho-corporel et à l’Université Laval, puis au Service des Loisirs de la Ville de Lévis, à la Maison des Aînés de Lévis, au Manoir Manrèse de Québec, au Centre de Yoga de Sainte-Foy et à la Fondation québécoise du Cancer.

Depuis 1996, il poursuit un programme de formation continue en arts martiaux internes chinois.

 


Première édition 26 avril 2007
Modifiée le 07 décembre 2015