Lien vers lechinois.com


 


Chroniques  lechinois.com


L
es coutumes chinoises :

de
s suggestions de lectures

par
Robert Boudreault

GERNET Jacques  « La vie quotidienne en Chine à la veille de l’iknvasion mongole 1250-1276 », Éditions Hachette, Paris, 1959, 288 p. [Habitation, toilette, vêtement, cuisine, milieu familial, naissance, éducation, mariage, donciditon de la femme, maladie, mort, les saisons et les jours, les fêtes, les loisirs].

GRANET Marcel « La civilisation chinoise », Albin Michel, Paris, 1968, Coll. L’Évolution de l’humanité no 2, 505 p. [ Livre troisième, Chapitre IV : la vie privée, pp.339-400.]

LARRE Claude  « Les Chinois : Esprit et comportement des Chinois comme ils se révèlent par leurs livres et dans leur vie, des origines à la fin de la dynastie Ming (1604) », Éditions Lidis, coll. Histoire ancienne des peuples, Paris, 1981, 671 p. 

LI Shenwen « Chunjie : la fête du Printemps en Chine », L’Orient Express, 2000, pp.6-7.

LIN Tsing-siuan « CHINE : les fêtes », Éditions Philippe Picquier, Paris, 1990, 63 p. [Élément essentiels des 10 fêtes traditionnelles les plus importantes].




LIOU Caroline et al. « CHINE », Éditions Lonely Planet, 2001, 1103 p. [Guide touristique très complet : renseignements pratiques pour tout voyageur, ce qu’il y a à voir dans les principales villes, les différentes cuisines, le transport,…]

MICHAUX Henri « Un barbare en Asie », Éditions Gallimard, Paris, 1967, Coll. L’imaginaire no 164. [Le chapitre « Un barbare en Chine », pp.145-194].

PIMPANEAU Jacques  « Chine, culture et tradition », Éditions Philippe Picquier, Paris, 1988, 368 p. [Disponible à la bibliothèque de Lévis 951 P644c]

WOU Tche-he « CHINE : l’art du thé », Éditions Philippe Picquier, Paris, 1990, 63 p.

Saint-Nicolas, le 6 mai 2001

 

Suggestions de lectures:

1. La philosophie chinoise
2. Un aperçu de l'histoire de Chine
3. Les arts chinois
4. Les coutumes chinoises
5. Le taijiquan et le qigong
6. La littérature chinoise
 

Portraits historiques

1. Confucius
2. Laozi
3. Mozi
4. Sunzi
 


Que l’on s’intéresse à la performance sportive, à la tradition, à la simple conformité gestuelle, à la santé ou aux applications martiales, une stratégie pour acquérir une culture générale du taijiquan comporte un apprentissage de la forme, la maîtrise des principes régissant les gestes et le développement de l’harmonie du mouvement. Cette harmonie requiert une connaissance de la pensée chinoise et de la société qui a donné naissance à cet art martial. À l’heure de la mondialisation, il est pertinent que le taijiquan serve de fondement d’un contrat culturel, car par cette culture de soi on développe sa volonté, on cultive son esprit, on épanouit sa personne et la met au service de la société.

WUMING TAIJI, CONFUCIUS ET LAOZI, VOIE CULTURELLE par commandes postales.
       Wuning Taiji Robert Boudreault



Pour les commandes postales de mon récent livre:
WUMING TAIJI, CONFUCIUS ET LAOZI, VOIE CULTURELLE.
Libellez un chèque au nom de
Robert Boudreault:
Canada 27$CAD
ou un mandat postal:
U.S.A. 28 $CAD
France 35$CAD.
et postez à:

Robert Boudreault
867, rue des Ormes
Lévis  QC  G7A 4A7
Canada


Votre exemplaire vous sera posté dans les 10 jours de la réception de votre commande.



Dictionnaire du taijiquan
Robert Boudreault
Les Ateliers de taiji. 2007
3ème édition revue
et mise à jour
ISBN 2-9805604-0-5
      

Que signifient les mots Tai, Ji et Quan ? Quels sont les origines et les caractéristiques de cet art martial chinois ? Quels bénéfices peut-on en retirer ?

Avec 70 rubriques, 2 annexes, 180 références et un index de plus de 200 entrées, le Dictionnaire de taijiquan vous renseigne sur les principaux aspects historique, technique, philosophique et culturel de cet art merveilleux.

Plus qu’une simple technique, le taijiquan est un art de l’esprit, l’esprit d’une tradition et la tradition d’une civilisation. Il est l’expression de l’harmonie de l’intérieur et de l’extérieur, de l’esprit et du corps, de Laozi et de Confucius.
 


Le Dictionnaire du taijiquan n'est plus disponible


Robert Boudreault enseigne depuis 1985, d’abord au Centre Psycho-corporel et à l’Université Laval, puis au Service des Loisirs de la Ville de Lévis, à la Maison des Aînés de Lévis, au Manoir Manrèse de Québec, au Centre de Yoga de Sainte-Foy et à la Fondation québécoise du Cancer.

Depuis 1996, il poursuit un programme de formation continue en arts martiaux internes chinois.


Retour à la page des Chroniques

 
 


Première édition 21 février 2005
Modifiée le 15 février 2016