Lien vers lechinois.com


 


Chroniques  lechinois.com


Suggestions de l
ectures traitant de la littérature chinoise

par
Robert Boudreault

BECERRIL MONTEKIO Victor M.  « Le Taiji Quan d'Est en Ouest », Guy Trédaniel éditeur, Éditions de la Maisnie, Paris, 1983, 191 p. [Livre de réflexion sur la signification de la pratique du Tai ji quan en Occident. "Pourquoi et dans quel but nous pratiquons une discipline si étrangère à notre culture ?"  L’annexe 1-IV (p.131-141) contient une section sur l'attention et l'intention, sans doute le meilleur texte en langue française sur ce sujet. Bonne bibliographie.]

BOISVERT France  « Li Tsing-tao ou le grand avoir », Éditions Hexagone, Coll. Fictions, Montréal, 1990, 115 p. [Roman poésie, mandarinat, zen, mariage, yin yang, tir à l’arc]

CARRÉ Patrick et Zéno BIANU  « La montagne vide: anthologie de la poésie chinoise IIIe-XIe siècle », Éditions Albin Michel, coll. Spiritualités vivantes no 63, 1987, 156 p.

CHANG Chung-Yuan  « Le monde du Tao », Éditions Stock Plus, Paris, 1979, 217 p. [Sous-titré: Créativité et taoïsme. Essai sur la philosophie, la poésie et l'art chinois.]




CHEN Fou  « Récits d'une vie fugitive », Gallimard, coll. Folio no 968, 1967, 210 p. (traduit par Jacques RECLUS).

CHENG Anne « Histoire de la pensée chinoise », Éditions Seuil, Paris, 1998?, 660 p.

DAUMAL René  « Le mont analogue », Gallimard, coll. Imaginaire, no 72, 1981, 175 p.

DEMIÉVILLE Paul (sous la direction de)  « Anthologie de la poésie chinoise classique », Gallimard, coll. Poésie, série chinoise, Paris, 1962, 613 p.

DENG Ming‑Dao  « The Wandering Taoist », Harper & Row Publ., Toronto, 1986, xxi + 240 p. [Histoire de la formation de Kwai Saihung, maître taoïste.]

FAULIOT Pascal  « Les contes des arts martiaux » (présentés par Michel Random), Éditions Albin Michel, coll. Spiritualités vivantes no 45, Paris, 1988, 180 p.

FAURE Bernard  « Le traité de Bodhidharma », Éditions Le Mail, Paris, 1986, 186 p.

FOTINAS Constantin  « Le Tao de l'éducation », Éditions Libre Expression, coll. Ici et maintenant, Montréal, 1990, 239 p.

FUN‑CHANG  « Utilise ce que tu es »,  Éditions Soleil, Genève, 1988, 74 p.

GIRAUD Daniel  « Ivre de Tao, Li Po, voyageur, poète et philosophe, en Chine, au VIIIe siècle », Albin Michel, coll. Spiritualités vivantes, no 73, 1989, 159 p.

GUILLERMAZ Patricia  « La poésie chinoise contemporaine », Éditions Seghers, Paris, coll. Melior, 1962, 253 p. [Du mouvement du 4 mai 1919 à 1962.  Le nom véritable de l’auteur est HOU P’in-ts’ing; elle fut l’épouse de Jacques Guillermaz]

GUILLERMAZ Patricia  « La poésie chinoise, des origines à la révolution », Marabout université, no 118, 1966, 248 p.  [Plus de 161 poètes et de nombreux poèmes anonymes]

HAN-SHAN  « Le mangeur de brumes : l'oeuvre de Han-shan, poète et vagabond », Phébus, coll. Domaine chinois, 1985, 425 p.

HAN Shaogong  « Séduction », Éditions Philippe Picquier, Paris, 1985, 94 p.  [Récits traduits du chinois par Annie Curien]

HENAULT Gilles  « À l'écoute de l'écoumène », Éditions Hexagone, Montréal,  coll. Poésie, 1991, 149 p. [Poème sur le Tai Chi, pp.120-122.]

HUANG Shengfa  « QU Yuan et le Li Sao [texte, étude et commentaires] »,  Éditions en langues étrangères, Beijing, Chine, 1985, 161 p.

INOUÉ Yasushi  « La  favorite : le romain de YANG Kouei-fei », Éditions Philippe Piquier, Paris, 1991, 247 p.  [Bibliothèque de Lévis I58f]

JACOB Paul (traducteur) « Poètes bouddhistes des Tang », Éditions Gallimard, Paris, 1987, Coll. Connaissance de l’Orient no 64, 105 p.

KOUO Mo-jo  « K'iu Yuan », Gallimard, coll. Connaissance de l'Orient no 28, 1957, 206 p. [LIANG  Pai-Tchin l'a traduit, présenté et annoté.]

KOUO Mo-jo « Déesses », Éditions en Langues étrangères, Pékin, 1964,  75 p. [Courte notice biographique sur l’auteur; poèmes écrits entre 1918 et 1921 et traduits par HO Ju]

LI Qingzhao  « Oeuvres poétiques complètes », (traduit du chinois par LIANG Paitchin), Éditions Gallimard, coll. Connaissance de l'Orient, no 45, 1977, 177 p.

LIEOU Ngo  « L'odyssée de Lao Ts'an », Éditions Gallimard/Unesco, coll.  Connaissance de l'Orient, no 41, 1964, 280 p. [traduit du chinois par CHENG Tcheng; titre originial : Lao Ts’an Yeou Ki. Il s’agit du même ouvrage que :« Pérégrinations d'un clochard », Gallimard, coll. Unesco, série chinoise, Folio 1574, 1984, 401 p. ]

LIN Yutang  « The wisdom of Confucius », Random House, New York, 1938, 199 p.

LIN Yutang  « The Importance of Living », William Heinemann Ltd,  Toronto, 1938, 495 p.

LIN Yutang  « My country and my people », William Heinemann Ltd and Readers' Union, London, England, 1938, 363 p. [Récemment traduit  sous le titre « La Chine et les chinois », Éditions Payot, coll. Petite bibliothèque Payot no 316, 1997, 396 p.]

LI‑YU  « Jeou-P'ou-T'ouan, la chair comme tapis de prière », Éditions Jean-Jacques Pauvert, Paris, 1979, 316  p.  [Roman écrit en 1640; traduit par Pierre Klossowski avec préface d'Étiemble.]

LOU Sin  « Contes anciens sur un mode nouveau », Éditions en langues étrangères, Pékin, 1978, 166 p.

LU Tsou  « Le secret de la fleur d'or, suivi du Livre de la Conscience et de la vie », Librairie de Médicis, Paris, 1969, 143 p.  [Tai Yi Kin Houa Tsoung Tchi, suivi de Houei Ming King. Ce dernier texte a été composé par LIOU Houa Yang en 1794, alors moine du Couvent de la Double Fleur de Lotus, dans la province d'An-Houei. Il a été traduit par LIOU  Tse Houa. Le Secret de la fleur d’or aurait été publié une première fois au 18e s.]

PARENT Guy  « L'enfant chinois », Éditions Québec/Amérique, Montréal, 1998, 209 p. [Roman se déroulant à Montréal, cuisine, yin/yang.]

POU Song-Ling « Histoires et légendes de la Chine mystérieuse », Éditions Aux quais de Paris, G[eorge] Kogan, Paris, s.d. (1982?), 276 p. [Textes recueillis et présentés par Claude ROY, traduction d’Hélène CHATELAIN.  Le chapitre de présentation intitulé « Pou, le lettré merveilleux », fournit  les principales  références sur la vie et l’œuvre principale de POU Song-ling.  Ce livre a déjà été publié chez Tchou  en 1969.]

QU You et LI Shen  « En mouchant la chandelle: nouvelles chinoises des Ming », Gallimard, coll. L'imaginaire no 162, 1986, 219 p.

SHI Bo  « À celui qui voyageait loin…Poèmes d’amour de femmes chinoises (viiè-XVIè siècle) », Éditions Alternatives, Paris, 2000, 79 p. [WU Zetian, YANG Yuhuan, LI Qingzhao, ZHU Shuzhen et 26 autres poétesses chinoises]

SHI Nai-an & LUO Guan-zhong « Au bord de l’eau » [Shui-hu-zhuan], Éditions Gallimard, Nrf, Paris, 1978, Coll. La Pléïade, 2 volumes, 1233 p., 1356 p.

SUN TZU  « L’Art de la guerre », Éditions Flammarion, Coll. Champ historique no 58, Paris, 1972, 265 p.

VAN GULIK Robert  « Le singe », Éditions Chardon bleu, Caën (France), 1990, 150 p.

YA Ding  « Le cercle du petit ciel », Éditions Denoël, Paris, 1992, 223 p.  [Roman d'un Chinois qui retourne dans son pays pour y enterrer les cendres de sa mère. Ce sera pour lui l'occasion de faire l'apprentissage du qigong au mont Émei (Émeishan)]

YI Wei  « Le printemps de Beijing, chronique d'un massacre », Éditions internationnales Stanké, Montréal, 1990, 196 p.

YOURCENAR Marguerite et George LEMOINE  « Comment Wang-fo fut sauvé », Gallimard, coll. Folio cadet, 1984, 27p. + illustrations.  [Voir aussi: Nouvelles  orientales. Gallimard, coll. L'Imaginaire, pp. 9-27. ]
 

 

Suggestions de lectures:

1. La philosophie chinoise
2. Un aperçu de l'histoire de Chine
3. Les arts chinois
4. Les coutumes chinoises
5. Le taijiquan et le qigong
6. La littérature chinoise
 

Portraits historiques

1. Confucius
2. Laozi
3. Mozi
4. Sunzi
 


Que l’on s’intéresse à la performance sportive, à la tradition, à la simple conformité gestuelle, à la santé ou aux applications martiales, une stratégie pour acquérir une culture générale du taijiquan comporte un apprentissage de la forme, la maîtrise des principes régissant les gestes et le développement de l’harmonie du mouvement. Cette harmonie requiert une connaissance de la pensée chinoise et de la société qui a donné naissance à cet art martial. À l’heure de la mondialisation, il est pertinent que le taijiquan serve de fondement d’un contrat culturel, car par cette culture de soi on développe sa volonté, on cultive son esprit, on épanouit sa personne et la met au service de la société.

WUMING TAIJI, CONFUCIUS ET LAOZI, VOIE CULTURELLE par commandes postales.
       Wuning Taiji Robert Boudreault



Pour les commandes postales de mon récent livre:
WUMING TAIJI, CONFUCIUS ET LAOZI, VOIE CULTURELLE.
Libellez un chèque au nom de
Robert Boudreault:
Canada 27$CAD
ou un mandat postal:
U.S.A. 28 $CAD
France 35$CAD.
et postez à:

Robert Boudreault
867, rue des Ormes
Lévis  QC  G7A 4A7
Canada


Votre exemplaire vous sera posté dans les 10 jours de la réception de votre commande.



Dictionnaire du taijiquan
Robert Boudreault
Les Ateliers de taiji. 2007
3ème édition revue
et mise à jour
ISBN 2-9805604-0-5
      

Que signifient les mots Tai, Ji et Quan ? Quels sont les origines et les caractéristiques de cet art martial chinois ? Quels bénéfices peut-on en retirer ?

Avec 70 rubriques, 2 annexes, 180 références et un index de plus de 200 entrées, le Dictionnaire de taijiquan vous renseigne sur les principaux aspects historique, technique, philosophique et culturel de cet art merveilleux.

Plus qu’une simple technique, le taijiquan est un art de l’esprit, l’esprit d’une tradition et la tradition d’une civilisation. Il est l’expression de l’harmonie de l’intérieur et de l’extérieur, de l’esprit et du corps, de Laozi et de Confucius.
 


Le Dictionnaire du taijiquan n'est plus disponible


Robert Boudreault enseigne depuis 1985, d’abord au Centre Psycho-corporel et à l’Université Laval, puis au Service des Loisirs de la Ville de Lévis, à la Maison des Aînés de Lévis, au Manoir Manrèse de Québec, au Centre de Yoga de Sainte-Foy et à la Fondation québécoise du Cancer.

Depuis 1996, il poursuit un programme de formation continue en arts martiaux internes chinois.


Retour à la page des Chroniques

 
 


Première édition 21 février 2005
Modifiée le 15 février 2016