Lien vers lechinois.com


Boutique du chinois

Nouvel An chinois 2017
ACCUEIL
Version HTML5

MAHJONG gratuit

Jeux chinois

Oracle du Mahjong

Symbolisme des 144 tuiles

Vidéos Mahjong

Gong Hee Fot Choy
Tirage de cartes

Souhaits d'abondance

Astrologie
12 Signes chinois

Oracle du Mahjong

Confucius citations

Biscuit chinois

Nouvel An

I Ching
Yi Jing

Yi King

Kaucim
Tiges de bambou

Guan Yin Oracle

Fengshui

Prénoms
1500 et plus

Mots, expressions

Lexique

Tatouages
Alphabet
Caractères

Lexiques

Boîtes à outils
Méthodes

Dictionnaires

Grammaires

Logiciels

Cours en ligne
HSK tests

Vocabulaire

Exercices

Profs de chinois

Trucs astuces

FAQ
Le Cantonnais

Liens

Arts
contemporains

Galerie leChinois

Photos
Radio TV

Chroniques

Films DVD

Littérature

Affaires

Contact
Annonceurs

Sites amis

Confidentialité
Jeunesse Global
Jeunesse Global
Santé
Beauté
Liberté financière


Galerie leChinois

leChinois.com/arts
Michel Parent, Courtier en art
 

 

 

Pour comprendre les noms chinois

 

Les noms de famille

Il semble que les chinois furent le premier peuple à utiliser des noms de famille, vers l'an 2852 av. J.-C. En occident, même au début du Moyen âge, les gens portaient seulement un prénom 1. Cette coutume chinoise des noms de famille aurait été mise au point par l'empereur Fu Xi (2852 av. J.-C). Pendant plus de 2000 ans les chinois utilisèrent deux catégories de noms: les noms de famille et les noms de clan qui étaient probablement à l'origine des noms maternels. Cette hypothèse est renforcée par les  composantes formant le caractère utilisé pour les noms de famille. Il s'agit du radical qui signifie femme et de qui signifie donner naissance, donc "né d'une femme". Vers 260 av. J.-C les noms de clans furent délaissés et seuls les noms de famille demeurèrent en usage. Plus de 10000 noms furent ainsi créés à partir de différents thèmes: les dynasties, les territoires, les personnages historiques, les titres de noblesse ou encore des objets et bien d'autres sources d'inspiration 2.

Un nom chinois moderne comptera donc le plus souvent trois caractères. Les chinois placent le nom de famille en premier lieu, suivi du prénom. Par exemple le président chinois Jiang Zemin est Monsieur Jiang et non pas Monsieur Zemin. Mais il arrive parfois que dans leurs rapports avec les occidentaux les chinois inversent cet ordre et donnent leur prénom suivi du nom de famille.

Le nombre de caractères que compte un nom a évolué historiquement. À une autre époque les noms chinois étaient plus complexes et généralement composés de quatre parties. Le nom de famille précédait le prénom, lequel était suivi par l'alias et finalement le nom de style.

Par exemple le célèbre Confucius portait le nom de famille Kong et le prénom Qiu qui a le sens de colline. Son alias étant Zhong Ni . Zhong signfiant le second fils d'une famille de trois et Ni provenant du nom de la colline Ni Qiu où ses parents ont prié pour sa naissance. Puis suivaient plusieurs noms de style qui lui furent attribués pour la plupart après sa mort.

Une certaine tradition millénaire veut que la plupart des noms de famille chinois ne comptent qu'un seul caractère. Mais la réalité fait que quelques uns en ont deux, trois ou quatre. Ainsi chez la majorité Han on peut classer les noms et les prénoms en quatre catégories. La première catégorie étant la plus importante comprend les noms de famille ne comptant qu'un seul caractère et le prénom deux caractères. Avant 1966, environ 90% des noms chinois se retrouvaient dans cette catégorie. La seconde catégorie regroupe ceux dont les noms de famille et le prénom ne comptent qu'un seul caractère chacun. Une troisième catégorie regroupe le noms de famille comptant deux caractères et les prénoms un seul. Cette catégorie regroupe environ la moitié des noms de la jeune génération. Finalement, une quatrième catégorie rassemble les noms comptant quatre caractères, deux pour les noms de famille et deux pour les prénoms. Mais les tendance se modifie encore, une mode récente voulant que les parents nomment leur enfant en utilisant deux caractères identiques ou encore deux caractères différents ayant la même prononciation. On voit donc apparaître le Juan Juan, Huan Huan, Ling Ling et autres.

Le nom de famille se propage de père en fils. Les femmes conservent leur nom de famille après le mariage. Comme il n'y a que quelques centaines de noms de famille chinois fréquemment utilisés, beaucoup d'entre eux se retrouvent avec le même nom de famille. 

Il existe un documents célèbre le Baijiaxing ou "Classique des cent noms" écrit sous forme de rimes sensées représenter l'ensemble des noms de famille utilisés à l'époque de la dynastie des Song (954-1279) sous l'empereur Zhao. Le nom Zhao étant le premier mentionné dans ce manuel demeure l'un des dix noms les plus utilisés encore de nos jours. En réalité, le livre des cent noms en recense près de 500. Sous la dynastie des Ming (1368 -1644), un lettré en dénombra environ 3600 à partir de divers textes historiques. Une étude récente intitulé Zhonghuaxingfu en rapporte 6363. Par ailleurs selon Liu Doris, de nos jours on compte environ 3050 noms de famille en Chine. Mais 87 pour cent des hans qui regroupent 96 pour cent de la population utilisent environ une centaine de noms de famille. Ainsi les Li, les Wang et les Zhang regroupent environ 250 millions de chinois 3.


Les 100 noms de famille les plus fréquents

Retour à la page des prénoms


1. Halbert's Family Heritage
2. Choosing Auspicious Names, Evelyn Lip, 1997
3. Best Chinese Names, LIU Xiaoyan (Liu Doris), 1997, Asiapac, 200 pages, ISBN 981-3086-30-2


 


Modifiée le 18 août, 2016